Technique

Assurance Équipements techniques

Les dommages matériels aux équipements techniques, tels que machines, outils, appareils et autres systèmes informatiques sont un risque bien réel. Là où les assurances «usuelles» de choses et de commerce ne suffisent pas, c’est l’assurance Équipements techniques qui intervient. Simple, personnalisée et sans charge administrative importante.

Que couvre l’assurance de base?Si des événements violents d’origine externe (chocs, renversement ou chute) entraînent une détérioration ou une destruction d’installations «techniques» telles que


Les frais de déblaiement, de sauvetage et d’élimination, ainsi que les frais de protection d’objets en danger lors de la réparation, sont également assurés à concurrence de 10 % de la somme d’assurance.

5 extensions de couverture intéressantesSelon les besoins, il est possible d’assurer d’autres risques, susceptibles d’entraîner des dommages onéreux, notamment:

  1. les dommages d’exploitation interne, tels que défauts de matériaux ou de construction, surcharges, courts-circuits internes;
  2. l’incendie et les dommages naturels tels que foudre, explosion, hautes eaux, inondation, grêle, avalanche;
  3. le vol avec effraction, le vol simple, le vol avec détroussement et l’abus de confiance;
  4. les effets de l’eau et de l’humidité;
  5. les dommages de transport et de montage.


De même, il est possible d’assurer les frais supplémentaires nécessaires au maintien de l’exploitation ainsi que les pertes d’exploitation.

«Assurance objets de valeur» pour les machines (entre autres)L’une des caractéristiques de l’assurance Équipements techniques est de couvrir, en plus des risques d’incendie, d’événements naturels et de vols, les frais de réparation et les dommages et intérêts dus à une erreur de manipulation, une maladresse, un défaut de matériel ou une surcharge.

Exemples: